Skip to main content
Numeryx : Le signal fort et “SMART”

Numeryx : Le signal fort et “SMART”

En prenant le pari de s’implanter en Tunisie, dans le cadre de son expansion à l’international, Numeryx rehausse l’attractivité du site national pour l’accueil de l’industrie numérique. Un “clic” fort opportun pour la notoriété du pays.

Dans le même temps que les vents nous sont contraires et que la notoriété du pays fait polémique, Numeryx vient rappeler que la Tunisie, en matière d’accueil des IT, exerce encore un effet d’appel. En prenant le pari de s’implanter en Tunisie, à l’effet de développer son business à l’international, Numeryx Technologies, success story française de l’IT, indique bien que la dynamique d’attractivité s’auto-relance pour la recherche développement en IT et en cybersécurité.

Qu’est-ce que vous dites de cela ?

Une success story française, qui a du punch…

Mondher Ayadi, PDG du groupe Numeryx, accompagné de Haythem Tebourbi, tenait salon, labo et bureaux ouverts jeudi 17 courant. En effet, Numeryx Tunisie inaugurait officiellement son siège tunisien, basé au Centre urbain nord. Numeryx pavoisait, en accueillant des figures marquantes de la profession, des diplomates ainsi que de nombreux médias locaux et internationaux.

Ainsi, la filiale tunisienne de cette SMART success story française démarre sur les chapeaux de roues. Lors de la cérémonie d’inauguration, on a eu droit à un coup de panache. On a assisté à un duplex avec Philippe Catrix, PDG de Atos France, partenaire professionnel de Numeryx avec lequel il forme un tandem. Tous deux ont réalisé quelques contrats professionnels d’éclat en matière de développement de solutions pour la R&D, notamment. C’était l’occasion de glisser à l’assistance que le groupe compte dans son portefeuille-clients le groupe Renault qui monte des solutions Numeryx sur ses véhicules. De même que le ministère français de l’Intérieur qui s’est équipé d’une solution Numeryx pour son programme de cybersécurité. L’affaire est bien insérée dans l’écosystème français.

… et le coup d’œil

Auréolée de ses solutions phares, Numeryx entend se déployer à l’international pour des domaines aussi divers que la transformation numérique, la cybersécurité, la numérisation, le conseil et la R&D. Elle regarde en direction de l’Afrique. Elle possède, nous explique Haythem Tebourbi, une carte secrète étant donné qu’elle se positionne favorablement sur un segment de marché très en avance, à savoir l’informatique quantique. C’est l’informatique post fibre optique car les relais de transmission ne se feront plus par des plaques en cuivre mais via des faisceaux électroniques. Certes, il est risqué, mais c’est tellement porteur. Et pour réaliser ses ambitions sur le continent africain, le groupe a choisi de se baser en Tunisie, alors qu’il avait le choix de s’implanter partout ailleurs. Ce positionnement technologique en pointe et la délocalisation dans le sillage de SMART Tunisie sont un signe probant de la perspicacité des dirigeants du groupe.

Le partenariat avec l’université

Pendant longtemps, on a souhaité voir se rapprocher le monde de l’entreprise et l’université. Numeryx le réalise d’entrée de jeu. En effet, le groupe développe un MBA maison en “management de la sécurité”. Le groupe le fait en partenariat avec le Digital Security Lab de Sup’Com Tunisie qui était représentée par Adel Bouhoula. Le directeur du digital Lab Security de Sup’Com a rappelé que Sup’Com est en partenariat avec l’université japonaise de Tsukuba. Ce linkage est valorisant pour tous.

Mondher Ayadi et Haythem Tebourbi, tous deux de nationalité française, précisent que le choix de leur redéploiement en Tunisie a été fait sur la base de choix objectifs et en rapport avec l’attractivité réelle du site Tunisie.

Olivier Poivre d’Arvor, ambassadeur de France en Tunisie, présent lors de la cérémonie d’inauguration, n’a pas manqué d’abonder dans le sens des deux dirigeants de Numeryx, ajoutant que la Tunisie est une terre qui promet en matière d’IDE et de jonction avec l’Afrique.

On aurait vu Numeryx s’installer au parc technologique d’El Ghazala. La société a choisi d’être quasiment en hors sol, en étant au Centre urbain nord. Nous considérons que SMART Tunisie, venture initiative franco-tunisienne a relayé le Technopark en matière d’attrait des investisseurs en IT. Toutefois, l’incubateur national mérite un plan de relance. Il y a un travail d’image building qu’il convient de relooker.

Bon vent à Numeryx.

https://www.tekiano.com/2019/10/22/numeryx-le-signal-fort-et-smart/